Document de prise de position sur les pénuries de médicaments

Prises de position

Résumé


Les médicaments sont de moins en moins disponibles en Europe, et ce problème a d’énormes répercussions sur les patients. Des pénuries de médicaments se produisent dans tous les environnements de soins de santé et concernent aussi bien des médicaments vitaux et essentiels que des médicaments très couramment utilisés.


Les pharmaciens d’officine sont très préoccupés par ce phénomène qui peut mettre en péril la santé des patients. En outre, les pharmacies et les pharmaciens mobilisent de nombreuses ressources pour faire face à ces problèmes de pénuries, ce qui constitue un fardeau financier et les empêche de consacrer du temps à d’autres tâches orientées sur les patients et d’améliorer la qualité des soins.


À l’heure actuelle, les pharmaciens d’officine parviennent encore à assurer la continuité des soins et à réduire au maximum les conséquences de ce phénomène sur l’état de santé de leurs patients dans la plupart des cas. Plusieurs obstacles sont toutefois à éliminer pour mieux soutenir les pharmaciens d’officine dans ce rôle essentiel, étant donné que l’incidence sur la pratique augmente de jour en jour.


Le GPUE demande qu’une série de mesures coordonnées soient prises à différents niveaux politiques afin d’alléger le fardeau des pénuries de médicaments qui pèse sur le public, les professionnels de la santé et les acteurs de la chaîne d’approvisionnement :



  1. assurer la disponibilité des médicaments : l’ensemble des parties prenantes et des gouvernements doivent mettre les besoins des patients au premier plan lors de l’élaboration de politiques commerciales, de lois et de stratégies nationales qui peuvent avoir une incidence sur la délivrance, en quantité suffisante et en temps utile, de médicaments. De même, il est nécessaire de garantir le respect effectif des dispositions législatives nationales et de l’UE relatives aux obligations de service public des acteurs de la chaîne d’approvisionnement;

  2. élargir les compétences professionnelles : la portée de la pratique pharmaceutique devrait être étendue lorsque les stocks de médicaments sont insuffisants, afin que les pharmaciens puissent faire appel à leurs connaissances et à leurs compétences pour mieux gérer les soins de leurs patients et assurer la continuité de leur traitement. Des outils communs de communication électronique permettent aux pharmaciens de collaborer étroitement et de façon efficace avec les prescripteurs afin d’assurer la continuité des soins et la sécurité des patients;

  3. améliorer la communication: il y a lieu de mettre en place des cadres de communication efficaces entre tous les acteurs de la chaîne d’approvisionnement en médicaments et les autorités nationales compétentes pour que les pharmaciens d’officine disposent d’informations en temps utile sur une pénurie de médicaments (prévue);

  4. compenser les répercussions financières : l’incidence financière négative des pénuries de médicaments sur les patients devrait être compensée par des dispositions appropriées en matière de remboursement et de rémunération. L’investissement consenti par les pharmaciens et les pharmacies en matière de ressources devrait également être reconnu et apprécié à sa juste valeur;

  5. mettre en place des systèmes de gouvernance efficaces : il est nécessaire d’établir une collaboration étroite entre les États membres de l’UE et l’Agence européenne des médicaments (EMA), surtout en vue d’améliorer les rapports, la surveillance et la communication sur les pénuries de médicaments. Au niveau national, il convient de mettre au point des modèles de collaboration plus structurels, plus opportuns et plus transparents entre les parties concernées de la chaîne d’approvisionnement et les autorités nationales compétentes afin d’accroître l’efficience et l’efficacité des pratiques conjointes de notification et d’évaluation et de donner aux pharmaciens les moyens d’atténuer l’effet de ce phénomène sur leurs patients.


Lire la prise de position complète ci-dessous.



Téléchargements
190404F GPUE PP penuries de medicaments